Rive-de-Gier : la fillette était victime de maltraitance

Le Palais de Justice de Saint-Etienne / Photo DR

L’autopsie a livré des premières réponses sur le drame qui a eu lieu à Rive-de-Gier dans la nuit de mardi a mercredi. Une fillette de 10 ans est décédée.

Elle présentait des traces de coups et son décès serait survenu suite à des violences. L’autopsie livre de premiers éléments de réponse sur la mort de cette fillette de 10 ans à Rive-de-Gier. Une autopsie qui atteste également que l’enfant était victime de maltraitance depuis plusieurs semaines.

Le parquet de Saint-Etienne a saisi le pôle criminel de l’instruction d’une information judiciaire pour des faits de meurtres sur mineurs de moins de 15 ans et violences volontaires habituelles sur mineurs de moins de 15 ans.

 

Le mandat de dépôt requis pour la mère 

L’instruction va notamment devoir essayer de déterminer la période à laquelle les violences ont débuté. Le parquet indique « qu’en l’Etat, aucun élément du dossier ne permet de faire remonter les faits de maltraitance à une période antérieure au déconfinement ».

Aucun des services éducatifs qui sont intervenus depuis 2016 n’avait constaté de faits de violence, la relation de la fillette avec sa mère étant au contraire qualifiée de bonne, ce que confirme l’enquête de voisinage.

Dans cette affaire, la mère d’abord placée en garde à vue, a ensuite été hospitalisée en psychiatrie en raison de son état psychique. Le parquet requiert ce vendredi son placement sous mandat de dépôt.

 

Le Palais de Justice de Saint-Etienne / Photo DR