Saint-Étienne : 7 choses à savoir sur l’établissement La Salle St-Louis Ste-Barbe

© La Salle St-Louis Ste-Barbe

[Publi-rédactionnel] Avec près de 1600 élèves et étudiants de 2 ans au bac +5, l’établissement La Salle Saint-Louis Sainte-Barbe est une institution dans le centre-ville de Saint-Étienne. L’ensemble scolaire privé organise des journées portes ouvertes collège et lycée vendredi 4 et samedi 5 février sur le site Saint Louis (22 rue Désiré Claude).

1. Un projet pédagogique centré sur la réussite des jeunes

L’établissement La Salle à Saint-Étienne prône la réussite pour tous, et ce n’est pas qu’un slogan. C’est l’essence du projet éducatif lasallien, qui place l’élève « au centre de son organisation et de ses préoccupations quotidiennes ». Tutorat, accompagnement personnalisé, aide aux devoirs, sessions de méthodologie : les leviers sont nombreux pour placer les jeunes sur le chemin de l’excellence et valoriser leur potentiel.

2. Un établissement résolument numérique !

Enseigner autrement, diversifier les supports pédagogiques, accroître la motivation des élèves : l’établissement La Salle a fait le pari des classes numériques depuis plus de dix ans. La pédagogie s’appuie sur l’iPad et des tableaux interactifs pour faciliter les échanges et le travail collaboratif. La tablette numérique nourrit la curiosité et la créativité des élèves, très réceptifs à cette approche complémentaire du cahier/stylo.

© La Salle St-Louis Ste-Barbe

© La Salle St-Louis Ste-Barbe

3. Des sections sportives qui sortent de l’ordinaire

Parmi les activités sportives pratiquées dans l’établissement La Salle de Saint-Étienne, le badminton et l’escalade bénéficient de sections dédiées dès le collège. Horaires aménagés et encadrement de qualité pour permettre aux jeunes de progresser et participer à des compétitions de haut niveau dans le cadre scolaire (UNSS) ou fédéral. Idéal pour le développement musculaire, la concentration et la confiance en soi !

© La Salle St-Louis Ste-Barbe

© La Salle St-Louis Ste-Barbe

4. Une forte ouverture à l’international

L’établissement stéphanois appartient au réseau national et international lasallien, qui représente 180 000 élèves en France et plus d’un million dans le monde. Cela favorise la mobilité internationale des étudiants et enseignants dans le cadre du dispositif Erasmus +, qui se traduit aussi par la présence d’assistantes en langue étrangère en provenance des quatre coins du monde. Les élèves de seconde ont la possibilité de partir deux à trois semaines à l’étranger, et La Salle se distingue avec l’apprentissage optionnel du japonais.

5. Des formations professionnelles flexibles

Les étudiants engagés dans des cursus professionnalisants à l’établissement La Salle de Saint-Etienne peuvent choisir entre une formation initiale ou en alternance. Mais ce choix n’est pas figé dans le temps : ils peuvent basculer à tout moment vers l’un ou l’autre sans difficulté, selon l’évolution de leur situation personnelle et les opportunités qui s’offrent à eux. Ainsi, chaque jeune peut construire son propre parcours, personnalisé et sécurisé.

6. De nouveaux cursus chaque année

Le site Sainte Barbe abrite le lycée professionnel, les classes de première et terminale du lycée général et technologique ainsi que le CFA et le Campus. L’offre de formations est riche, aussi bien dans le tertiaire (management, commerce international, communication, gestion PME) que l’ingénierie et l’industrie (usinage, contrôle, maintenance, électrotechnique, métiers de l’eau, etc.). À la rentrée 2022, deux nouveaux bachelors (bac +3) vont venir l’enrichir : gestion des ressources humaines et chargé de projet industriel.

© La Salle St-Louis Ste-Barbe

© La Salle St-Louis Ste-Barbe

7. Lauréat France Relance autour de la filière nucléaire

L’établissement La Salle a été retenu par le gouvernement dans le cadre de l’appel à projets France Relance pour devenir organisme de formation pour le développement des compétences au sein de la filière nucléaire. En partenariat avec l’Apave et le bureau Veritas, La Salle va former dès la rentrée prochaine, des jeunes et des professionnels afin de les diriger vers un environnement nucléaire en plein développement mais également en forte tension faute de main-d’œuvre. « Le nucléaire, ce sont de belles opportunités de carrière au niveau local comme à l’international » souligne le chef d’établissement François-Xavier Sigaut.

jpo-la-salle-4-5-fevrier

© La Salle St-Louis Ste-Barbe

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne