Saint-Etienne : La Galerie Giardi ferme à nouveau ses portes, une « injustice » pour Patricia Giardi

photo expo1

Alors que la Galerie Giardi exposait les nouvelles œuvres de l’artiste stéphanois Florian Poulin les 2 et 3 avril dernier, la gérante Patricia Giardi a de nouveau dû interrompre l’exposition en raison du confinement qui a débuté samedi dernier.

La galerie Giardi comme les autres galeries et l’art en général, ne voit plus le bout du tunnel depuis le début la pandémie. Considérés comme « non-essentiels », l’art et la culture sont mis de côté, et les effets commencent à se faire ressentir.

 

« Une situation catastrophique »

Les artistes comme les gérants de galeries se retrouvent dans la même situation : vivre l’instant présent et ne plus se projeter. Depuis 1 an, les confinements et les couvre-feux sont devenus les bêtes noires du monde de l’art annulant des projets et des expositions à chaque mise en place. Patricia Giardi indique que la situation est « injuste » pour les galeries et que le nombre de personnes sur leurs lieux d’exposition est facilement gérable contrairement à d’autres lieux publics ouverts :

Un export des œuvres « inenvisageable »

Alors que l’exposition « Casser la figure » de Florian Poulin a déjà été reportée deux fois à Saint-Etienne (novembre 2020 puis mars 2021), elle doit de nouveau fermer. La particularité de ses œuvres (faites à partir de matériaux de récupération) lui permet de les exporter à l’international et notamment à Milan et à Londres. Mais une nouvelle fois, ce ne sera pas pour tout de suite indique le plasticien stéphanois :

Garder le côté « positif »

Même si les reports de son exposition s’accumulent depuis quelques mois et vont se poursuivre, Florian Poulin ne voit pas que du négatif dans cette situation. En effet, les différents chamboulements qui ont lieu à cause de la pandémie, lui permettent de compléter son exposition et de finaliser un peu plus ses œuvres. Pour lui, c’est donc un inconvénient qui se transforme en avantage :

L’exposition devrait être prolongée au moins d’un mois en vue de son arrêt prématuré. Des invitations en ligne pourraient être proposées par la Galerie Giardi durant le confinement avec deux personnes maximum autorisées au même moment. Tous les détails sont à retrouver sur la page Facebook de Patricia Giardi.

 

 Sujet signé Louis Lamure.

 

 

 

 

 

 

 

Journaliste
Infos après-midi