Station de Chalmazel : une perte de chiffre d’affaires de 95%

Photo d'illustration Pixabay

Alors que les vacances de février ont débuté vendredi soir dans la Loire, les stations de ski ne devraient pas connaître de forte affluence. En cause : les remontées mécaniques toujours fermées. 

La perte de chiffre d’affaires est de l’ordre de 95% pour la station de ski de Chalmazel. Alors que les vacances de février ont débuté dans la Loire, il n’y aura pas de grande affluence et pour cause les remontées mécaniques sont toujours fermées.

Frédéric Gravier, directeur de la station de ski de Chalmazel dresse un bilan « catastrophique », l’une des solutions selon lui est peut-être d’ouvrir pendant l’été pour pouvoir survivre :

Aujourd’hui il doit y avoir 5 à 10% des stations françaises qui gagnent de l’argent. Les autres essayent d’en perdre le moins possible. On fait partie de cette deuxième catégorie. Cette année Chalmazel va ouvrir plus ses portes. Il y a un risque à prendre, on va ouvrir la station une cinquantaine de jours en espérant que comme l’année dernière, reviennent à la montagne l’été.

Et Frédéric Gravier est clair, indemniser les stations à hauteur des pertes n’est pas forcément la bonne solution :

Vous vous rendez compte, il faut indemniser le ski et puis après il faudra indemniser les restaurateurs etc. Il faut faire marcher la planche à billets. Je ne sais pas où on va. C’est pas la solution. La solution je ne l’ai pas. Donner de l’argent c’est facile à dire, en revanche c’est plus difficile à faire. Après l’ardoise il va falloir la payer à un moment ou à un autre.

Propos recueillis par Enzo Martinet

 

Photo d'illustration Pixabay