TER Rhône-Alpes : une agression à l’origine de grosses perturbations

TER-new.jpg

Jeudi en fin d’après-midi, des agents SNCF de la région Rhône-Alpes ont fait valoir leur droit de retrait après l’agression, vers 17 heures, d’un contrôleur sur la ligne Lyon-Avignon. Ce mouvement spontané a eu des conséquences en cascade jusque tard dans la soirée, principalement sur les lignes au départ et à l’arrivée des gares Part-Dieu et Perrache.

Plusieurs trains ont été annulés. D’autres ont accusé beaucoup de retard. Les lignes Saint-Etienne/Lyon et Roanne/Lyon ont connu quelques imprévus.

Jeudi soir, la SNCF invitait ses usagers à reportez leur voyage dans la mesure du possible. Ce vendredi matin, la circulation sera légèrement adaptée.