Terrorisme : à Roanne, entre stupeur et crainte d’un attentat

L'hôtel de ville de Roanne / Photo DR (illustration)

A Roanne, la menace terroriste a un visage depuis plusieurs semaines : celui de Rachid Kassim, le propagandiste de Daech derrière les attentats qui ont frappé Saint-Etienne-du-Rouvray et Magnanville. Avant de piloter plusieurs djihadistes depuis la Syrie via l’application Telegram, cet homme de 29 ans était animateur social à Roanne, au centre social Moulin à vent.

Nous sommes allé à la rencontre des Roannais pour recueillir leur sentiment suite à l’arrestation en fin de semaine dernière d’un proche radicalisé de Rachid Kassim à Roanne. Des habitants surpris et inquiets :

Deux hommes mis en examen et écroués

Les deux hommes arrêtés vendredi à Roanne et à Dole dans le Jura ont été mis en examen et écroués. Annonce du Parquet de Paris mercredi. Ils sont soupçonnés d’être liés au djihadiste Rachid Kassim, lui-même originaire de Roanne et considéré comme l’instigateur des attentats de Magnanville et de Saint-Etienne-du-Rouvray. Ces deux Français, âgés de 30 et 39 ans, ont été sont inculpés d’ « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste »

L'hôtel de ville de Roanne / Photo DR (illustration)

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne