Test payants, centres commerciaux, 3e dose, ce qu’il faut retenir des annonces du gouvernement

Capture d'écran / Archives

Le porte-parole du gouvernement a annoncé une série de mesure ce mercredi pour faire face à un nombre de contamination qui sur « un faux plat ». 

  • La Guadeloupe passe à un confinement strict

Le Ministre des Outre-Mer Sébastien Lecornu avait annoncé un « durcissement » des mesures en Guadeloupe. Le gouvernement l’a acté ce mercredi.

La Guadeloupe passe en confinement strict dès ce vendredi. Confinement semblable à celui de la Martinique en place depuis mardi soir. La circulation ne peut se faire que dans un rayon de 5 km autour du domicile. Le couvre-feu est en place de 19h à 5h du matin. Les commerces non-alimentaires sont également contraints de fermer. Le confinement strict va durer trois semaines.

  • Le pass sanitaire nécessaire dans les centres commerciaux

Parmi les autres annonces du gouvernement, le pass sanitaire est désormais étendu aux centres commerciaux. Ca ne concerne que les départements dont le taux d’incidence dépasse les 200 cas pour 100 000 habitants, et les centres commerciaux de 20 000 m².

38 départements sont concernés. Ce n’est pas le cas de la Loire où le taux d’incidence est de 177.

  • Les tests payants à la mi-octobre

L’annonce avait été faite par Emmanuel Macron à la mi-juillet. Les tests réalisés sans prescription médicale vont devenir payants. C’est désormais confirmé et ça sera pour la mi-octobre. Le gouvernement souhaite ainsi encourager la vaccination.

D’ici deux mois donc, comptez environ 50 euros le test PCR, 30 pour un test antigénique.

  • Une 3e dose pour les plus vulnérables 

Là aussi l’annonce avait été faite par Emmanuel Macron, mais c’est désormais confirmé. Les personnes dites vulnérables vont recevoir une troisième dose de vaccin à compter de la mi-septembre. 5 millions de personnes sont concernées. Les modalités doivent encore être précisées par la Haute Autorité de Santé.

Enfin, le gouvernement a aussi confirmé la mise en place de campagne de vaccination dans les établissements scolaires à la rentrée.

Capture d'écran / Archives