Tolérance pour les élèves absents jeudi et vendredi, incompréhension pour les parents d’élèves

école

La mesure a été annoncée en début de semaine par Jean Castex. Il y aura une tolérance pour les enfants qui ne sont pas présents en classe ce jeudi et vendredi. Du côté des parents d’élèves c’est l’incompréhension. 

Les enfants pas obligés d’aller en classe aujourd’hui et demain. Mesure évoquée par Jean Castex pour un autoconfinement préventif notamment pour ceux qui vont côtoyer des personnes à risques pendant les fêtes. Du côté des parents d’élèves de la PEEP, c’est l’incompréhension comme l’explique Zihar Zayet, la présidente de la PEEP à Saint-Etienne :

On est dans le flou. Ca met aussi le doute, parce qu’on nous a dit que les écoles pouvaient rester ouvertes et que les enfants n’étaient pas vecteur de transmission. Là on finit par se dire que si. Et puis on sait très bien que les collégiens et lycéens ne resteront pas à la maison jeudi et vendredi. On va les retrouver dans la rue ou encore les centres commerciaux.

Autre problématique : trouver rapidement quelqu’un pour garder les enfants :

C’est une organisation de faire garder ses enfants en quelques jours seulement. Il faut trouver quelqu’un jusqu’à l’âge de 13 ans environ. D’habitude, on a recours aux grands-parents mais là il faut les préserver. Ca complique les choses. Et puis nous avions milité pour que les enfants aillent à l’école parce que le premier confinement a été désastreux pour eux au niveau pédagogique.

Même son de cloche du côté des profs, qui dénoncent une école parfois reléguée au second plan. Romain Allard est le délégué du SNES-FSU dans la Loire :