Troyes 1 (4tàb3) 1 ASSE : Les Verts méritaient mieux

crédit photo : asse.fr

Le sort est cruel pour l’ASS qui s’arrête donc au stade des 1/16è de finale de Coupe de France, battu aux tirs au but sur la pelouse de Troyes. Et pourtant ce ne sont pas ceux qui se qualifient qui le méritaient le plus. Mais ainsi va le football…

 

Encore une fois au pied du mur pour réagir

Et dans cette rencontre assez terne, les Verts ont une nouvelle fois donné le bâton pour se faire battre. Alors que les attaques troyennes étaient plutôt stériles, une nouvelle passe en retrait trop molle de M’Bengue obligeait Moulin à sécher Tinhan à l’entrée de la surface, et offrait un penalty à l’ESTAC. Transformé par Benjamin Nivet (1-0, 24′). Et les Verts avaient le plus grand mal à revenir, avec des choix douteux sur le terrain, à l’image de Söderlund, dont tous les appels étaient à contre-temps dans la surface. Malgré tout, les Verts tenaient le ballon et donnaient le tempo, face à une équipe troyenne bien faible ce soir.

 

Place à la jeunesse

Et dans la suite de la première mi-temps, les Verts revenaient directement dans le match, avec l’égalisation de Maïga, d’une tête plongeante sur un service de Bamba (1-1, 47′). Mais trop peu pour renverser le match, qui continuait sur un rythme de sénateurs. Jean-Louis Gasset en profitait pour faire entrer les jeunes : Vagner, Chambost et Camara, qui donnaient du rythme et de l’envie à cette rencontre. Mais pas suffisant pour forcer la décision dans les 90 premières minutes de jeu. Chambost touchait même le poteau dans les prolongations, et Söderlund était proche de donner l’avantage sur l’un de ses premiers appels au premier poteau (1-1, 114′). Mais dans la séance de tirs au but, Söderlund et Hernani manquaient leur tentative. Nivet, lui, assurait le sien pour offrir la qualif’ à son équipe.

 

Comme la saison dernière, les Verts s’arrêtent donc à ce stade de la compétition. Victoire impérative désormais samedi, face à Caen, à Geoffroy Guichard. Mais cette fois ce sera avec les titulaires. Et s’il ne fallait retenir qu’une seule chose positive dans cette rencontre, c’est qu’elle aura permis de clarifier la situation : désormais, certains jeunes feront beaucoup plus l’affaire que des joueurs censés être des cadres.

crédit photo : asse.fr

Journaliste