Les victimes d’un curé pédophile ayant exercé à Roanne brisent la « loi du silence »

Un prêtre de dos (photo d'illustration) / DR

Un prêtre du diocèse de Lyon, ayant été en poste plusieurs années dans le Roannais, est accusé de pédophilies. Nous en parlions il y a quelques semaines. Plusieurs victimes ont porté plainte et ont décidé de « briser l’omerta ». Elles viennent de créer une association et un site internet : la parole libérée.

Les faits se sont déroulés au sein de camps de scouts entre 1970 et 1991. Pour le président de l’association, François Devaux, 36 ans, lui-même victime de ce curé et dont les parents avaient dénoncé les agissements dans une lettre recommandée il y a 25 ans, il ne s’agit pas de se substituer à la justice.

« Briser l’omerta »

Aujourd’hui les victimes se posent beaucoup de questions. Comment après avoir été écarté des camps de scouts au début des années 90, ce prêtre a-t-il pu se retrouver en poste à Roanne, à la tête de plusieurs paroisses et à donner des cours de catéchisme à des enfants ? Y a-t-il eu une volonté de cacher la vérité ? Ce site internet et cette association ont pour objectif de faire avancer les choses et briser la loi du silence, comme le souligne Bertrand Virieux, autre victime et membre de l’association

Par le biais de ce site, les membres de l’association espèrent aussi que d’autres victimes se reconnaitront et parviendront à extérioriser ce qu’elles ont pu vivre. C’est important pour se reconstruire affirme Bertrand Virieux

L’association publie  sur son site de nombreux témoignages, mais aussi des aveux écrits du prêtre accusé de pédophilie. Dans ce dossier, rappelons qu’une enquête préliminaire pour « agressions sexuelles » a été ouverte. Certains faits pourraient être prescrits aujourd’hui. Le curé incriminé a été relevé de toutes fonctions l’été dernier.

De son côté, le diocèse de Lyon a une nouvelle fois réagi ce mardi à cette affaire, comme il l’avait déjà fait en octobre dernier. Sur son site internet, un communiqué a été publié affirmant que « l’Eglise (avait) changé ».
Dossier réalisé par Léa Dusson et Timothée Maymon

Un prêtre de dos (photo d'illustration) / DR

Rédacteur en chef
Infos matinée