ASSE 1 – 1 PSG : Aussi beau que cruel…

crédit photo : asse.fr

Au terme de l’un des meilleurs matchs des Verts, ils ont concédé un match nul aux allures de défaites. Et pourtant on aurait signé des deux mains pour ce résultat avant la rencontre…

 

Une première mi-temps 5 étoiles

Dominés à la possession, mais pas dans la construction, les Verts ont réalisé un premier quart d’heure appliqué, écœurant les Parisiens dans les intervalles, et se montrant plus entreprenant sur deux reprises manquées par Perrin (6′) et Hamouma (13′ et 21′). La délivrance intervenait à la 17è minute, sur un centre de Debuchy, Bamba ne pouvait pas reprendre de la tête, mais remettait le ballon dans les pieds d’un Cabella opportuniste et tueur, qui fusillait Aréola à bout portant (1-0, 17′). Une ouverture du score suivie de cinq à dix minutes globalement maîtrisées,, qui aboutissaient à un penalty, sur une percée d’Hamouma, qui passait malicieusement devant Kimpembe, avant de s’écrouler. Mais Cabella ne réitérait pas sa performance de Nantes, et loupait complètement cette offrande des Dieux du foot (1-0, 29′). Les Verts accusaient alors le coup, et pourtant, nouveau coup du sort en leur faveur, Kimpembe écopait d’un deuxième jaune et laissait ses partenaires à 10 (1-0, 40′).

 

Les Dieux du foot ne peuvent pas tout

La deuxième mi-temps démarrait sur les mêmes bases, et les Parisiens avaient les plus grandes peines du monde à ressortir le ballon. Oussama Tannane remplaçait Hamouma à la 67′, et ne tardait pas à se mettre en valeur. Le Marocain touchait ainsi la barre (73′), et après un corner mal négocié avec Bamba, les Verts étaient à deux doigts de se faire punir, mais Cavani manquait l’immanquable, seul devant le but (1-0, 75′). Dès lors, que pouvait-il arriver aux Verts, décidément bénis ce soir. Même Ruffier, jusque là épargné, sortait le grand jeu en se couchant à la vitesse supersonique devant Cavani (1-0, 90’+1′). Le Chaudron bouillonnait alors et croyait en l’exploit des Verts. Mais sur un ballon perdu par Tannane au milieu, Meunier héritait de la sphère côté droit et adressait un centre qui effleurait le crâne de M’Bappé, pour finalement rebondir sur le genoux de Debuchy et terminé sa course dans les filets d’un Ruffier abattu (1-1, 90’+2). Tellement cruel…

 

Les Verts perdent finalement deux points importants dans la course à l’Europe. Il faudra absolument aller les chercher dès la semaine prochaine à Strasbourg.

 

Les réactions après ASSE-PSG (Perrin, Cabella, Mvila et Debuchy) :

crédit photo : asse.fr

Journaliste