ASSE 2-1 Guingamp : Les Verts, irréguliers, assurent l’essentiel

Loïs Diony célèbre son premier but avec les Verts, contre Guingamp, plus d'un an après son arrivée. Crédit photo : asse.fr

Dans un match à deux visages, les Verts sont parvenus à s’en sortir, face à de valeureux guingampais. Les hommes de Jean-Louis Gasset l’emportent 2-1, grâce à la recrue, Khazri, et au revenant Loïs Diony.

Première mi-temps aboutie et sérieuse…

Alors que les Verts débutaient leur deuxième saison privée de ses kops, et du poumon de Geoffroy Guichard, les Verts affichaient une belle maîtrise, ponctuée par deux têtes dangereuses de Kolo (5′) et Perrin (12′). Appliqués et déterminés, les Stéphanois ne laissaient que des miettes aux attaquants bretons. Selnaes (24′), puis Diony par deux fois (30′ et 31′) s’essayaient dans la surface, mais Johnsson sortait le grand jeu et repoussait l’échéance. Jusqu’à l’action d’école des deux artificiers du soir, côté Vert. Sur une contre attaque un brin chanceuse, Diony, excentré à gauche, se remettait sur son pied droit pour distiller une merveille de centre à Khazri. La reprise équilibrée de l’international tunisien terminait sa course dans le filet opposé de Johnsson, et les Verts couronnaient de la meilleur des manière et au moment idéal leur domination (1-0, 44′).

…mais les fantômes du passés resurgissent

Et pourtant, loin d’abattre les Guingampais, cette ouverture du score juste avant la pause, allait couper les jambes des Verts. Timothée Kolodziejczak le concédait après la rencontre : « on a pêché par frustration. On voulait tenir ce score de 1-0 et on s’est mis en danger inutilement ». Car les Verts déjouaient complètement, et sur une ouverture vers Coco, l’ailier breton était accroché dans la surface par Ruffier. Un penalty que transformait Marcus Thuram, sans trembler (1-1, 55′). Dès lors, les Stéphanois allaient constamment butter sur un bloc haut et bien regroupé. Les situations chaudes se multipliaient devant la cage de Stéphane Ruffier. Et alors que l’on y croyait de moins en moins, Kolo adressait un centre millimétré sur la tête de Loïs Diony, qui trouvait le chemin des filets (2-1, 79′), 15 mois après son dernier but contre Nancy, le 14 mai 2017.

 

Sans être brillants et en pêchant par irrégularité, les Verts ont pourtant lancé leur saison de la meilleure des manières. Pas sûr que ces sauts de concentration ne suffisent lors des deux prochains matchs, à Strasbourg et à Montpellier. Mais assurément, les Verts continuent de surfer sur la vague du succès de la deuxième moitié de saison dernière. Et cela suffit à notre bonheur ce soir.

 

Les réactions d’après-match de Loïc Perrin, Loïs Diony, Wahbi Khazri et Timothée Kolodziejczak :

Loïs Diony célèbre son premier but avec les Verts, contre Guingamp, plus d'un an après son arrivée. Crédit photo : asse.fr

Journaliste