ASSE – NÎMES : la meilleure occasion de bien débuter l’année

Coupe-de-France

Jour-J pour les Verts, qui retrouvent la compétition ce dimanche après-midi. Le premier match de 2018 les oppose au Nîmes Olympique, deuxième de Ligue2 et qui affichent quelques belles stats. Mais aujourd’hui l’adversaire importe peu, seule la victoire comptera !

 

Quelques retours qui vont faire du bien…

Même si on a le sentiment que tous les vents ont été contraires durant l’automne 2017, ce début d’année va peut-être apporter quelques satisfactions. Au premier rangs desquelles, le retour de Robert Beric. Le buteur slovène, certes peu en réussite à Anderlecht – 0 but en 6 matchs – n’a pas fini son histoire avec le club stéphanois…et au pire, il ne pourra pas faire pire que ses deux comparses d’attaque, qui n’ont pas fait trembler les moindres filets en Ligue1 cette saison. Au chapitre des revenants, on peut aussi compter sur le retour de Romain Hamouma. Éloigné des terrains depuis le désastre du Derby (5 novembre), il sera à coup sûr revanchard et concentre les espoirs de son nouveau coach, Jean-Louis Gasset, et de son coéquipier Jessy Moulin, qui l’ont encensé en conférence de presse hier. Enfin, c’est certainement le motif d’espoir le plus aléatoire, mais prenons quand même : c’est Olivier Thual qui arbitrera ce 32è de finale. C’est lui aussi qui était au sifflet lors du dernier match remporté par les Verts (3-1 contre Metz, le 14 octobre dernier).

 

…pourtant 2018 comporte aussi ses tuiles

Mais tout n’est pas encore idyllique. En témoigne l’énième rebondissement d’hier, avec le transfert avorté du défenseur serbe Stefan Mitrovic, pour raisons médicales. D’après les infos que l’on a pu récolter à Activ, le joueur souffrait d’une blessure à la cheville en arrivant dans le Forez. Et face au risque d’empirer, le club n’a pas souhaité prendre de risque. L’ASS a donc préféré ne pas prendre de risque, malgré l’insistance de l’agent du joueur pour évoquer un grief financier, afin de protéger la réputation de Mitrovic.

Autre vent encore contraire, on ne sait pas quel sera l’accueil des supporters à Geoffroy Guichard. Glacial, ou plutôt chaud, mais dans le mauvais sens du terme comme à l’issu de la défaite contre Monaco, le divorce semble consommer avec les supporters. Mais un épisode survenu cette semaine pourrait porter l’attention des kops sur une autre problématique. Le préfet de la Loire, Evence Richard, s’est fendu d’une déclaration à notre micro, qui en dit long sur le manque de volonté de dialoguer avec les groupes des deux kop : « je ne discute pas avec des délinquants ou des gens qui ont tout fait pour échapper aux sanctions » (ndlr : la dissolution des Green).

 

Enfin, pour parler football, sachez que la dernière fois que les Verts ont rencontré le Nîmes Olympique, c’était déjà un 32è finale de Coupe de France, en 2005, et les Gardois avaient gagné 3  buts à 2. Gare donc au mauvais tour.

Journaliste