Compteurs Linky : le maire du Coteau maintient la pression

© Enedis

On reparle dans l’actualité des fameux compteurs Linky avec cette décision du tribunal administratif de Toulouse. La justice donne raison à la ville de Blagnac qui, dans un arrêté, permet à ses habitants de refuser la pose du compteur Linky dans leur domicile.

Dans la Loire, un maire s’est aussi retrouvé devant la justice après avoir pris fin juin un arrêté municipal contre l’installation de ces compteurs dits intelligent par Enedis. C’est le maire du Coteau, près de Roanne. Arrêté suspendu la semaine dernière en attendant la décision du tribunal administratif de Lyon. C’est le Préfet qui a assigné l’élu, estimant que cet arrête est illégal. Mais Jean-Louis Desbnoit, le maire du Coteau, se dit prêt à reprendre un arrêté s’il constate des incidents liés à l’installation de ces compteurs.

Des compteurs contestés

A ce jour, une trentaine de compteurs Linky ont déjà été installés sur la commune. Le déploiement par Enedis, imposé par la loi de transition énergétique, doit se poursuivre en deux phases, de décembre prochain à mai 2021. Ces compteurs communicants sont contestés en raison de risques supposés pour la santé – notamment pour les personnes électrosensibles – et la transmission de données personnelles.

© Enedis

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne