Firminy : le combat d’une mère qui veut savoir pourquoi son fils a disparu en octobre 2010

Photo ACTIV RADIO

Une vingtaine de familles de la région Auvergne-Rhône-Alpes se réunissent à Lyon ce jeudi après-midi autour de l’association ARPD, Assistance et Recherche de personnes disparues…  Leur point commun ? Elles ont toutes perdu un proche ces dernières années, dont elles restent sans nouvelles.

La piste Nordhal Lelandais…

C’est le cas de la famille Fiorello, à Firminy, dont le fils Adrien a disparu le 6 octobre 2010. Il avait 22 ans. Ce matin-là, il est parti à l’Université de Saint-Etienne comme tous les jours mais il n’est jamais revenu. C’est à Chambéry, en Savoie, qu’il aurait disparu, c’est là-bas en tout cas que son portable a borné pour la dernière fois.

Sa maman Marie-France retrouve espoir de savoir. L’enquête sur la disparition de son fils va être greffée au dossier Nordhal Lelandais, le principal suspect dans l’affaire de la petite Maëlys en Isère. Il est également inculpé dans la mort d’un jeune militaire à Chambéry, justement… Depuis bientôt huit ans, Marie-France se bat pour connaitre la vérité.

Fin décembre le procureur de Chambéry a annoncé que les enquêteurs allaient rééxaminer toutes les disparitions non élucidées de la région pour voir s’il existe un lien avec Lelandais. Pour Marie-France, cette annonce a été comme un choc

« J’ai l’impression de vivre un film policier et on ne connait pas l’issue »

Photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée