INFO ACTIV – L’ex-DRH du département renvoyé en correctionnelle

Photo ACTIV RADIO - L'Hôtel du Département

L’affaire avait éclaté peu après la réélection de Bernard Bonne à la présidence du conseil départemental, en mars 2015. Trois cadres de la Direction des ressources humaines, dont le directeur du service, Jean-Luc Limouzin, ancien DGS de la ville de Firminy, et deux de ses adjoints étaient mis en cause.

Ils sont suspectés d’avoir engagé une procédure disciplinaire pour harcèlement moral, puis une suspension administrative, à l’encontre d’une cadre du service qui s’opposait à certaines de leurs pratiques. Une enquête interne a disculpé l’intéressée, qui a évoqué des malversations de la part de ses supérieurs.

Audience prévue le 27 septembre

Les accusations des trois mis en cause envers leur collègue ont été considérées comme dénuées de fondement et ils vont devoir répondre de « dénonciation calomnieuse » devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne, le 27 septembre prochain.

Le procureur de la République de Saint-Etienne, Jean-Daniel Regnauld, avait ouvert une enquête pour « dénonciation calomnieuse, détournements de fonds publics, faux et usage de faux, prise illégale d’intérêts » confiée à la division économique et financière de la police judiciaire. Cette dernière a perquisitionné au conseil départemental pour y saisir des documents concernant des activités commerciales menées en parallèle par deux des trois fonctionnaires mis en cause, depuis leur bureau stéphanois de la rue Charles De Gaulle.

Photo ACTIV RADIO - L'Hôtel du Département

Journaliste