La Talaudière : les gardiens de prison demandent plus de moyens

la-talaudiere-537x302

On revient ce mercredi sur la tentative d’évasion de deux détenus de la maison d’arrêt de La Talaudière lundi après-midi. L’un d’eux, âgé de 26 ans, a été interpellé et placé en détention fin mars, après un braquage à main armé au Luxembourg.

Les gardiens relancent le débat sur les fouilles systématiques…

Il a été arrêté près de Villefranche-sur-Saône, après avoir tiré sur des policiers de la BRI sur l’A6. Il était dehors depuis une demi-heure, armé d’un couteau lorsqu’il a été repris, lundi.

Et pour Stéphane Perrot, secrétaire local UFAP/UNSA Justice au centre pénitentiaire de La Talaudière, cela relance le débat sur l’autorisation de la fouille au corps :

Les fouilles systématiques sont interdites en prison depuis la Loi pénitentiaire de 2009, sous Nicolas Sarkozy.

…mais aussi sur la construction de la nouvelle prison

Et pour Stéphane Perrot, secrétaire local UFAP/UNSA Justice au centre pénitentiaire de La Talaudière, cela relance le débat de la construction de la nouvelle prison dans l’agglo stéphanoise :

Le site qui accueillera cette nouvelle prison fait toujours débat, avec une implantation pressentie à Saint-Bonnet-les-Oules.

À noter que les deux détenus qui ont tenté de s’évader sont jugés en comparution immédiate ce mercredi après-midi.

Journaliste