Les transports en VTC se développent sur Saint-Etienne

photo DR

A Saint-Etienne, il n’y a toujours pas d’Uber, mais la concurrence se développe… A partir du 30 novembre, les Stéphanois auront accès à un nouveau service de transports en VTC. Grâce à une application, ils pourront donc appeler des chauffeurs. Un service déjà existant à Paris.

Taxify arrive à Saint-Etienne

Son nom ? Taxify, une start-up estonienne, soutenue par le géant chinois Didi… Taxify débarque à Lyon, Grenoble et Saint-Etienne, donc, à la fin du mois. Avec pour objectif de concurrence Uber. Ça fonctionne de la même manière : une application qui met en relation clients et chauffeurs privés. Sauf que Taxify casse un peu plus les prix.

Elle annonce des tarifs 10% moins chers qu’Uber. Taxify promet aussi des salaires plus élevés. Quand un chauffeur reverse 25% de sa commission à Uber, un chauffeur chez Taxify n’en reverse 15. Des chauffeurs dont le statut reste encore à définir. Le mois dernier, Taxify revendiquait 2.000 chauffeurs et espérait en attirer à terme 3.000 de plus.

Taxify viendra donc en concurrence de Go Vert, une plateforme créée récemment par deux Stéphanois et qui fonctionne dans l’agglo stéphanoise sur le même principe.

photo DR

Rédacteur en chef
Infos matinée