ASSE : l’imbroglio Mounier

IMG_9571
MàJ – mardi 31 janvier – 8h10

Les Verts, qui voulaient un renfort au mercato, se sont surtout acheté des soucis. En voulant faire jouer l’ex-Lyonnais Anthony Mounier, l’ASSE s’est mis les supporters à dos. En effet, les kops ont, selon nos informations, fait pression sur la direction dès jeudi soir en appelant directement Roland Romeyer.

Des menaces de mort

Des conversations tendues et même des menaces de mort, auxquelles sont venues s’ajouter les banderoles placardées sur les grilles de Geoffroy Guichard et de l’Étrat « Mounier : nos couleurs ne seront jamais les tiennes ». Des mots durs des Green Angels qui ne digèrent pas les propos tenus par Mounier sur le club, bien plus que son statut d’ancien Lyonnais. Côté Magic Fans, on aurait promis en cas de signature un derby bouillant à la direction des Verts. Ajoutons que la gendarmerie de la Loire a démenti lundi soir avoir placé le joueur sous protection contrairement à ce qu’affirmait la presse locale.

Dans ces conditions, impossible pour Anthony Mounier de rester dans la Loire. Alors question : dorénavant, les supporters décideront-ils des recrutements ? Ecoutez l’avis de Quentin Martel, rédacteur au Talk Show Stéphanois, site dédié à l’actualité des Verts

Anthony Mounier a déjà quitté Saint-Etienne. Il est rentré hier en Italie. Il devrait prendre la direction de Bergame.

Une présentation glaciale

La réticence des supporters à la venue de Mounier n’a pas fait changer d’avis le club qui a confirmé la signature de Mounier en prêt et qui l’a présenté à la presse vendredi midi. Une présentation plutôt flatteuse, où le joueur a fait l’effet d’être « un bon client » pour la presse et où il a affirmé vouloir effacer les malentendus lors d’une rencontre avec les groupes de supporters.

L’ASSE a même mis la pression sur le club de Bologne et sur la Ligue pour que son contrat soit validé et que le joueur puisse être sur la feuille de match dimanche à Toulouse. Jusque-là, le club espérait que l’exaspération des supporters se calmerait et se tasserait au profit de quelques bonnes prestations espérées du joueur.

Mais voilà, vendredi après-midi, l’ex-Niçois a pris l’avion pour Toulouse où l’équipe était en stage. Et là, c’est un vestiaire très froid sur lequel est tombé Mounier : selon nos informations, certains cadres du groupe n’apprécient pas le joueur, au point de créer un gros malaise. Si Mounier se sentait de taille pour retourner l’avis du public, cette seconde réticence semblait plus compliquée à aborder.

Un épilogue sans précédent

En conséquence, Anthony Mounier a rencontré Christophe Galtier avant le match pour évoquer le malaise. Une discussion qui s’est terminée par la décision de ne pas aligner le joueur. Une idée certainement judicieuse vue l’agressivité des fans des Verts ayant fait le déplacement en Haute-Garonne (insultes et menaces d’entrer sur la pelouse s’ils voyaient l’ancien Gone avec le maillot vert). Le joueur a donc décidé de ne pas jouer, il n’a même pas assisté au match en tribunes avec les coéquipiers non retenus.

 

Journaliste
Commentateur sportif