« Que les élus de la Loire arrêtent de gémir »

MRC-new.jpg

L’élu rhodanien, actuel ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire, et président du conseil général du Rhône, réagit ce mardi dans La Tribune – Le Progrès suite à la polémique autour du projet d’autoroute A 45, grand absent du schéma national des infrastructures de transport. « J’en ai par-dessus la tête qu’on dise que c’est de la faute de Mercier… Si l’A 45 ne figure pas dans l’avant-projet du Schéma national des infrastructures de transport (SNIT), c’est tout simplement parce que l’A 45 a déjà fait l’objet d’une déclaration d’utilité publique. Ce n’est pas bien difficile de comprendre ça… Que M. Mounier et les élus de la Loire arrêtent de gémir. Ce n’est pas une attitude raisonnable. »
Les élus ligériens à l’unisson
Cette déclaration publiée dans le quotidien régional (1) fait écho aux propos tenus depuis plusieurs semaines par les élus de la Loire, qui s’inquiètent de la non-avancée du projet de l’A 45, au premier rang desquels figure le président de la CCI Saint-Étienne / Montbrison, André Mounier. Quand celui-ci déclare que « l’A 45 ne doit pas être un enjeu politique », Bernard Bonne (président du conseil général de la Loire) dit vouloir « faire le forcing auprès de François Fillon », Premier ministre. Même son de cloche du côté du député François Rochebloine, qui souligne l’urgence de la situation, indiquant que « l’appel d’offres doit être lancé au plus tôt ». Enfin, Maurice Vincent entend « frapper un grand coup » et envisage – si aucune réponse positive n’est donnée – de mobiliser tous les élus de Loire Sud pour une manifestation programmée à Paris, en septembre prochain. En attendant, André Mounier petit-déjeunera ce mercredi 28 juillet avec Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur… Un rendez-vous à l’occasion duquel, on peut en être sûr, il ne manquera pas d’évoquer le devenir du projet A 45.

Cyril Michaud

(1) Voir en page 6 de La Tribune – Le Progrès de ce mardi 27 juillet.