Réalisation de l’A45 entre Saint-Etienne et Lyon : les choses s’accélèrent

Photo d'illustration / DR

L’A45 est une priorité pour les acteurs économiques stéphanois et lyonnais, à savoir, le MEDEF, la CGPME, et la CCI. Ils se sont réunis hier à Lyon pour rappeler l’urgence qu’il y a à réaliser cette nouvelle autoroute entre Saint-Etienne et Lyon. Un chiffre mis en avant : les embouteillages sur l’A47 représenteraient 500 millions d’Euros de pertes par an pour les entreprises du territoire. Ce qui fait dire à André Mounier, le président de la délégation de Saint-Etienne à la CCI Lyon Métropole que tout va changer une fois que l’A45 sera construite

 

L’A45 au menu hier soir à Saint-Etienne Métropole

Hasard du calendrier, l’A45 était hier soir à l’ordre du jour du conseil communautaire de Saint-Etienne métropole. Les élus ont simplement approuvé la poursuite des discussions autour de la mise en place d’un plan de financement précis d’ici la fin avril. On sait que la Région va mettre la main à la poche. Loire Forez devrait aussi apporter sa pierre à l’édifice.

En marge de ce conseil communautaire qui se tenait à Saint-Jean-Bonnefonds, plusieurs dizaines d’opposants à cette nouvelle autoroute ont exprimé leur colère. Pour eux ,pas question que le projet aboutisse. Parmi les protestataires, le maire de La Talaudière, Pascal Garrido, prêt à aller jusqu’au bout

propos recueillis par Léa Dusson

Rappelons que l’A45 a été décrétée d’utilité publique il y a 7 ans. Un projet dont le coût global est estimé à 1,2 Milliards d’Euros, répartis entre le concessionnaire, l’Etat et les collectivités locales.

Photo d'illustration / DR

Rédacteur en chef
Infos matinée