Saint-Etienne : les commerçants du centre-ville aidés par le gouvernement

La Grand'Rue à Saint-Etienne

Les commerçants de l’hyper-centre stéphanois retrouvent un peu le sourire. Après plusieurs réunions au ministère de l’Economie et des Finances, ils ont obtenu l’application de mesures qui vont leur permettre de « résister ».

Des impôts exonérés

La situation économique est très compliquée depuis le début des manifestations des gilets Jaunes. Les clients fuient le centre-ville les samedis dès 14h depuis la mi-novembre. C’est pourtant le moment le plus important de la semaine avec énormément d’affluence. Tiffany Fayolle présidente de Sainté Shopping : « trois impôts auxquels sont soumis les commerçants peuvent être sujets à des remises gracieuses. C’est un très bon levier demandé par les professionnels depuis longtemps. Ce n’est pas un cadeau… Certains d’entre nous vont tout simplement pouvoir survivre. » Au niveau national, les fédérations de commerçants de 10 villes touchées par le mouvement ont été reçus à Bercy.

Une enveloppe de 300 000 euros

L’Etat débloque aussi une enveloppe de 300 000 euros maximum par commune pour le financement de plans de relance. De quoi s’agit-il exactement ? Des plans essentiellement de communication pour faire revenir les habitants dans leur centre-ville. Accompagnés d’actions d’animations sur des thématiques précises. « Il faut leur redonner envie de consommer chez nous ! ». Des structures comme Sainté Shopping vont en bénéficier.


La Grand'Rue à Saint-Etienne

Journaliste