Un seul « gilet jaune » poursuivi parmi le millier qui a manifesté samedi à Saint-Etienne

Photo ACTIV RADIO

Parmi le millier de « gilets jaunes » qui a manifesté durant plusieurs heures dans les rues de Saint-Etienne lors de l’acte 6 samedi après-midi, un seul fera l’objet de poursuites judiciaires. Les trois autres personnes majeures qui avaient été placées en garde-à-vue ont été remises en liberté sans poursuite pour insuffisance de preuves.

Ce Forézien de 33 ans avait été interpellé après l’incident survenu peu avant 17 heures, lorsqu’un groupe de manifestants a tenté de forcer physiquement le cordon de police qui barrait l’accès à la Grand’rue, à la hauteur de la préfecture. Provoquant le tir par la police de nombreuses grenades lacrymogènes sur la place Jean-Jaurès.

Jugé le 10 avril prochain

Présenté lundi au parquet de Saint-Etienne, l’homme a été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Il a reçu une convocation par procès-verbal pour être jugé le 10 avril prochain devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne pour « violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique ou groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destruction ou dégradation de biens ».

Photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée