Une chercheuse stéphanoise décroche la bourse l’Oréal Unesco

PHOTO CAMILLE

Coup de chapeau à une chercheuse stéphanoise ! Camille Scalliet, 25 ans, fait partie des 30 boursières de la fondation l’Oréal Unesco qui récompense les femmes scientifiques.

Une aide de 15 000 euros

Camille, sélectionnée parmi 900 candidates, a grandi à Saint-Etienne. Elle est aujourd’hui doctorante en physique-théorique à l’université de Montpellier après un premier cursus à l’Ecole Normale Sup de Lyon. Cette bourse se caractérise par une aide financière de 15 000 euros qui vont lui permettre de poursuivre ses travaux de manière plus indépendante. C’est également un formidable coup de pouce pour la suite de sa carrière et pour les jeunes filles qui veulent se lancer. « Avec ce programme, nous devenons les ambassadrices du programme l’Oréal. Oui les femmes ont leur place en science, il faut croire en ses rêves ! »

Son rêve = le CNRS

Après sa thèse, Camille aimerait partir à l’étranger, en Angleterre notamment pour poursuivre ses recherches. L’international, une étape indispensable pour les scientifiques. Son rêve serait d’entrer au CNRS, le Centre national de la recherche scientifique. Les femmes représentent aujourd’hui 28% des chercheurs et 3% des prix Nobel scientifiques. La fondation l’Oréal soutient plus de 280 chercheuses dans le monde chaque année. 


Journaliste
Chroniqueuse