Une semaine sociale chargée dans la Loire

Manifestation à Saint-Etienne / Photo ACTIV RADIO

La semaine s’annonce chargée sur le plan social en France, et dans la Loire Ça va se traduire par une mobilisation des syndicats, à moins de 50 jours de l’élection présidentielle. Ce lundi, ce sont par exemple les agents de Pôle Emploi qui sont appelés à faire grève. Ces derniers sont inquiets selon l’intersyndicale CGT, Sud, FO, SNU… Inquiets de la restructuration du service public de l’emploi qui se traduit selon les syndicats par une politique excessive du tout numérique. Depuis la fusion Assedic / ANPE en 2008, le nombre de chômeurs augmente mais pas les effectifs de Pôle Emploi affirment les syndicats qui demande des embauches massives en CDI pour pérenniser la qualité du service. Dans la Loire, comme partout en France, les agents de Pôle Emploi sont donc appelés à cesser le travail ce lundi.

Mobilisation dans le secteur de la santé mardi

Mardi, c’est la CFDT, qui appelle à la mobilisation dans le département. Le syndicat revendique plus de moyens pour la Santé, le social et le médico-social. Il dénonce une dégradation des conditions de travail dans les hôpitaux, les maisons de retraite ou les maisons d’enfants, des financements non adaptés et réclame une revalorisation des salaires. Pour se faire entendre, des tracts seront distribués demain matin à Mably, Montbrison et à Saint-Etienne, notamment à la gare de Châteaucreux.

Des actions pour la Journée de la femme mercredi

L’actualité sociale continuera également mercredi, 8 mars, journée de la femme. Cette fois, c’est la CGT qui organise plusieurs actions. Un rassemblement à 16h devant la Sous-Préfecture à Roanne avec dépôt d’une motion. A 17H30, il y aura un débat sur l’égalité salariale à la Bourse du Travail à Saint-Etienne. La CGT qui appelle les Ligériennes à faire grève mercredi à partir de 15H40, précisément. Pourquoi 15H40 ? Et bien, c’est l’heure à laquelle les femmes, dont le salaire moyen reste inférieur de 26% à celui des hommes, arrêtent d’être payées chaque jour, souligne le syndicat, sur la base d’une journée de standard de 8 heures.

Manifestation à Saint-Etienne / Photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée