A45 : les acteurs économiques du territoire plus que jamais mobilisés

Photo DR / illustration / Des bouchons sur l'autoroute

Les acteurs économiques de la région passent à l’action pour défendre l’A45. Projet sérieusement remis en cause par le gouvernement. La CCI Métropolitaine, mais aussi le Medef, la CPME, les chambres des métiers de la Loire et du Rhône ou encore la fédération du BTP se réunissent ce lundi après-midi à Lyon. Ensemble, ils vont exiger  que  la Ministre des Transports procède enfin à la signature du contrat avec Vinci, le concessionnaire choisi pour réaliser l’autoroute entre Saint-Etienne et Lyon.  

Les riverains de la RN88 et l’A47 veulent avoir leur mot à dire

Autre mobilisation en faveur du projet, celle des riverains de la RN88 et de l’A47. Les différentes associations les représentant regrettent que leurs avis ne soit pas pris en compte : pollution, bruit, sécurité routière… Pour eux, la nouvelle autoroute est une nécessité absolue. Noël Berlier est le président de l’asso des riverains de la RN88

Noël Berlier comprend que le gouvernement cherche à faire des économies, mais dans ce cas précis, cela n’a aucun sens selon lui

Propos recueillis par Léa Dusson

Les anti-A45 également mobilisés

Et pendant ce temps, les opposants à l’A45 continuent de se mobiliser. Une petite centaine de personnes s’est réunie samedi à Saint-Joseph,dans le Rhône, pour défendre les agriculteurs dont les terres sont menacés par la construction d’une nouvelle autoroute.

Photo DR / illustration / Des bouchons sur l'autoroute

Rédacteur en chef
Infos matinée

  • Duc Thomas

    Ceux de la vallée et ceux qui se tapent la route tous les jours la veulent et ce n’est qu’une infime partie. Hier encore bouché à partir de 15h30 de Lyon centre et de st priest pour la rocade E jusqu’à 19h pour passé givors. Je ne calcul plus le nombre de fois par an ou je reste coincé 1h ou 2 à l arrêt car le pont de givors est bloqué. Après j entend y a des alternatives…trains (laissez moi rire) hyperloop qui sont des compléments mais rien ne remplacera l autoroute, si peut être m hélico mais on n’est pas au Brésil et je ne fait pas parti des nantis de Rio ou Sao Paulo.

    Il est vrai que j aurai préféré une double voie à la place gratuite.

    Si déjà il oblige les routiers à passer pas l A45 pour la pollution dans la vallée elle sera vite rentabilisé l autoroute

  • Paul C

    Ardisso 88 c’est 150 adhérents, pétition dites oui à l’A45, 220 soutiens ! Cette autoroute personne n’en veut mis à part quelques élus et le Medef. Il est tant d’abandonner ce projet et de passer à autre chose de plus sérieux !