ASSE 0-4 Monaco : Nouvelle déroute pour les Verts dans le Chaudron

crédit photo : activradio.com

Deux mois après la claque reçue dans le Derby, les Verts s’inclinent lourdement 0-4, face à Monaco. Des Stéphanois, sans réaction, ont toujours 6 points d’avance sur la zone rouge.

Mangés dans tous les compartiments

Une nouvelle fois, la composition de Claude Puel interrogeait, avec un 5-3-2, avec Debuchy et Trauco en pistons. Les 36 ans de Debuchy souffraient en piston droit, face à la vingtaine fringante de Diop, et à l’envie débordante de Stefan Jovetic. L’attaquant monténégrain touchait du bois par deux fois (barre à la 7′ – penalty sur le poteau à la 10′). Mais il réglait la mire avant le 1er quart d’heure, en bénéficiant d’une montée de balle de Volland, puis d’un relais de Diop, avant d’effacer Kolo, pour placer sa frappe croisée (0-1, 12′). Les Verts ne réagissaient que timidement, sur un coup-francs contré de Khazri (22′).

 

Le bouillon en deuxième mi-temps

Une nouvelle fois, Claude Puel, changeait son fusil d’épaule au retour des vestiaires, en faisant rentrer Abi à la place de Trauco, pour repasser en 4-2-3-1. Les Verts s’installaient dans le camp monégasques, pressaient haut, mais ne parvenaient pas à faire mal à l’adversaire. Au contraire, ils se liquéfiaient sur une attaque en surnombre, conclue par un missile de Tchouaméni (0-2, 54′). Mais surtout après une perte de balle de Neyou au milieu – qui s’était pourtant procurer le seul tir cadré de la deuxième période (62′) – dont profitait Diop pour filer au but, et lober Bajic (0-3, 64′). La messe était dite, et Krépin Diatta fermait le bal, en reprenant en demi-volée, de près (0-4, 76′). Une leçon de football et de réalisme, illustrée par les 4 tirs cadrés de Monaco, convertis ce soir. Deux ou trois classes d’écart que Mathieu Debuchy retenaient sans concession : « On n’a pas su réagir car on n’a pas été bons. Ni techniquement, ni tactiquement. Trop d’espaces entre nos lignes. Le match à Nîmes sera très important. »

 

Il s’agissait donc de la sixième défaite, en 15 matchs à domicile cette saison. Le matelas de 5 points d’avance sur Lorient (17è), permettra de ne pas se faire rejoindre lors de cette 30è journée. Mais pour combien de temps ? Réponse à Nîmes, le 4 avril (17h05).

crédit photo : activradio.com

Journaliste