Aulas fait son mea-culpa

Dans le journal L’Equipe, le patron de l’Olympique Lyonnais est revenu sur ses propos, concernant la soi-disant agression dont il aurait été victime à l’issue de la rencontre ASSE – OL (1 – 2), dimanche dernier, de la part du gardien des Verts, Stéphane Ruffier : « Je n’en veux pas à Ruffier. Il ne m’a pas donné un coup de poing… » Et d’ajouter à propos de l’attitude provocatrice du médecin de l’OL dans les couloirs de Geoffroy-Guichard (NDLR : qui a déclaré « On est chez nous ») : « Il n’avait pas à tenir ces propos dont je m’excuse au nom du club. » Fin du débat.