Juanico avait signé la motion de censure de la gauche

Tout s’est joué à deux voix près… Les frondeurs de gauche ne sont pas parvenus à réunir suffisamment de députés pour déposer leur propre motion de censure, après l’usage du 49.3 pour faire passer la Loi Travail. Il aurait fallu 58 signataires, ils n’ont pu rassembler que 56 députés, parmi lesquels le Ligiérien Régis Juanico qui est aussi secrétaire fédéral du PS dans la Loire. Une motion déposée par la droite sera débattue aujourd’hui à l’assemblée mais les frondeurs socialistes ne vont pas la voter.

Rédacteur en chef
Infos matinée