Saint-Etienne : L’école des XV, lutter contre le décrochage scolaire

21 octobre 2022 à 7h36 par Nicolas Georgeault

Les valeurs de l'école des XV
Les valeurs de l'école des XV
Crédit: Activ Radio

Alors que les vacances scolaires débutent ce vendredi, on vous parle de l’école des XV dont une antenne est ouverte à Saint-Etienne depuis mars. Le but est de lutter contre le décrochage scolaire. Reportage dans leurs locaux.

Le temps scolaire

« S’engager, grandir apprendre, partager, apprendre, réussir ». Dans la salle de vie, les valeurs de l’école des XV sont inscrites sur le mur en lettre capitale. Les locaux reçoivent ici des élèves du CM2 à la troisième. Certains sont des décrocheurs scolaires d’autres « commencent à avoir la moyenne qui baisse » explique Jade Vincent, la responsable de l’antenne stéphanoise de l’école des XV. « On travaille aussi sur la prévention du décrochage scolaire [...] des élèves qui ont besoin de nous pour raccrocher les wagons » précise-t-elle.

Pour faire face à ces difficultés, le soutien aux jeunes se divise en deux parties avec l’aide aux devoirs et des cours de soutien scolaire en maths et en français, la matière dans laquelle les élèves « rencontrent beaucoup de difficultés » détaille Cassandre Fayolle, éducatrice spécialisée. Antoine est en cinquième et dit avoir rencontrer beaucoup de difficultés « du CP jusqu’au CM1 » en particulier avec « la lecture » tandis que pour Léna, élève de sixième c’est surtout « en conjugaison ». Ils viennent tous les deux du collège Aristide Briand avec qui un partenariat exclusif a été noué. Les élèves de CM2 viennent de trois écoles primaires de Terrenoire : celle du Bourg, de la Perrotière et de Janon.

Notre reportage au sein de l'école des XV :

Un travail individualisé 

Ils sont 36 à passer environ douze heures par semaine à l’école, en plus des cours dispensés au collège. Dans les petites salles de classes, ils ne sont jamais plus de quatre. Un moyen de « permettre aux jeunes de pouvoir participer parce que bien souvent on a des élèves qui sont timides et qui peuvent se permettre de lever la main » nous confie la responsable. 

« Le plus gros problème de nos jeunes c’est la confiance en eux. » Jade Vincent

Le cours dure une heure et dans chaque classe on retrouve deux tableaux « pour permettre aux jeunes de faire leurs exercices au tableau ou de donner deux cours en même temps ». D’autres outils sont aussi mis à disposition des élèves comme cette grande carte de l’Europe pour apprendre les pays ou ce tableau dans lequel les tables multiplication sont déclinés. C’est la méthode de l’apprenant de Philippe Carré.

Le travail en trois temps de l'école des XV expliqué par Jade Vincent : 

Un suivi assidu

Pour les éducateurs de l’école des XV il y a aussi un temps social : « c’est un temps d’échange, d’activités éducatives, un temps de repas, ils mangent avec nous le mercredi après-midi. » explique Jade Vincent. Les enfants peuvent aussi être accompagné dans des activités, comme cette toile multicolore posée dans les couloirs. Elle représente un grand rugbyman : « on a un intervenant qui est venu faire du street art, qui leur a appris à faire des pochoirs et après ils ont fait le calque ».

Un grand rugbyman réalisé par les élèves de l'école du XV
Un grand rugbyman réalisé par les élèves de l'école du XV
Crédit: Activ Radio

Un suvi « global » qui est aussi scolaire et passe par un « accès à leur Pronote et tout ce qui a trait au comportement. En plus on assiste au conseil de classe, on fait beaucoup de rendez-vous avec les parents, on est en lien avec les profs principaux, les profs de français et de maths. » explique Jade Vincent. L’école des XV réalise aussi un suivi au niveau comportemental : « si un élève se fait exclure du collège pendant trois jours, il vient chez nous pour travailler sur le comportement parce qu’on est des éducateurs spécialisés et qu’on travaille sur tout ce qui va être trouble du comportement, cadre etc. »

Un travail qui permet à Antoine « de faire monter (s)es notes ». Au total, ce sont 72% des élèves passés par l’école des XV qui obtiennent leur brevet selon les chiffres communiqués par l’école.

Jade Vincent explique l'aide apportée aux jeunes de l'école des XV :