La bienveillance pour endiguer les violences familiales

© Pixabay

En France, plus de 98.000 cas d’enfants en danger sont connus… 19.000 sont victimes de maltraitance et 78.000 se trouvent dans des situations à risque selon les statistiques.

On s’intéresse aux violences familiales ce vendredi, après une soirée sur ce thème qui s’est déroulée il y a quelques jours à Roanne, en marge de la diffusion du film documentaire L’Odyssée de l’empathie.

A l’invitation des relais assistantes maternelles et du service enfance de Roannais Agglomération, la psychanalyste roannaise Virginie Bret et le psychologue stéphanois Florian Okissi ont animé le débat qui a suivi, l’occasion pour nous de recueillir leur éclairage sur les violences familiales et les réponses à y apporter.

« La violence n’est pas que physique (…)
ça peut être une humiliation, une pression sur l’enfant »

Virginie Bret alerte sur les violences émotionnelles et appelle à se reconnecter à l’enfant qu’on a été pour aller vers plus de bienveillance :

Florian Okissi invite à prendre conscience des conséquences de la violence éducative et des besoins de l’enfant :

© Pixabay

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne