Législatives : la ville de Saint-Étienne porte plainte contre Laetitia Copin

Photo d'illustration Adobe

Dans un communiqué publié deux jours après la qualification de Laetitia Copin pour le second tour des élections législatives, la Ville de Saint-Étienne a annoncé déposer plainte contre la candidate investie par la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES) pour « vol d’électricité et manifestation illégale ». 

« Le lundi 6 juin 2022, la candidate de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (NUPES) de la première circonscription de la Loire, madame Laetitia Copin,  a organisé une fête foraine sur un parking public à Montreynaud, sans autorisation au préalable, faisant fi de toutes les règles en matière de sécurité des personnes ». 

Ce sont par ces mots que la Ville de Saint-Étienne a débuté son communiqué annonçant le dépôt d’une plainte contre la candidate NUPES, Laetitia Copin, pour « vol d’électricité et manifestation illégale ». 

Un dépôt de plainte qui intervient au lendemain des consignes de vote données par Gaël Perdriau. « Ainsi, en toute cohérence avec les valeurs défendues depuis 2014, je ne souhaite pas, dimanche prochain, que les candidats de NUPES remportent la moindre circonscription de notre Métropole, espérant que leurs adversaires puissent siéger à l’Assemblée Nationale », confiait le maire de Saint-Étienne dans un communiqué. 

« Il a porté plainte contre des jeux d’enfants. »

De son côté, Laetitia Copin nous a confié n’avoir rien reçu de la part des forces de l’ordre. À moins d’une semaine du second tour, la candidate NUPES, qui fera face à Quentin Bataillon de la coalition présidentielle « Ensemble ! », déclare : « il faut qu’il comprenne qu’il n’est pas candidat ». 

En ce qui concerne les accusations de vol d’électricité et de manifestation illégale, Laetitia Copin se défend en évoquant que l’essentiel de la manifestation a eu lieu sur un terrain privé et que l’électricité a été entièrement fournie par le bar du centre commercial. « Il a porté plainte contre des jeux d’enfants. », ajoute-t-elle.

« La manifestation a été organisée en coordination avec les services de police qui sont venu régulièrement dans la journée » précise la candidate.

Pour Laetitia Copin, le fait que Gaël Perdriau ait publié un communiqué sur Facebook ne constitue pas une plainte. Le tout en faisant allusion à une fête organisée le 16 mars 2014 par Gaël Perdriau lors de sa campagne, également à Montreynaud.

Sujet signé Sylvain Bruyas.

Photo d'illustration Adobe

Journaliste
Infos après-midi