Les Verts sombrent à Gerland : défaite 3-0

ASSE KARA PERRIN 002

Pour le dernier derby disputé dans l’enceinte dessinée par Tony Garnier, les Stéphanois ont failli et ont reçu une correction logique au regard de la rencontre.

D’un coté Lyon a livré un vrai derby dans l’application, dans la concentration et dans l’agressivité ; de l’autre, les Verts ont, eux, simplement fait preuve d’une agressivité à mauvais escient, et d’un manque cruel de détermination. Lacazette fébrile depuis le début de la saison n’a pas tremblé pour atomiser Saint-Etienne. Par trois fois il a trompé un Ruffier bien désemparé face à l’efficacité retrouvé du meilleur buteur de la saison passée.

A la 41ème il battait le portier stéphanois en profitant d’une glissade du capitaine Perrin. A la 58ème il reprenait en renard à bout portant un ballon boxé par Ruffier. Enfin, il parachevait le score en effaçant le dernier rempart vert d’un crochet avant de bien redresser son ballon dans la cage.

Outre la défaite, l’AS Saint-Etienne en prenant ce match à l’envers s’est exposé à la blessure. C’est souvent ce qui arrive quand on est en retard dans les duels et maladroit dans son engagement. Lemoine (Cuisse), Pogba et Béric (genoux) sont sortis sur blessure. Zéro point, trois blessés, un derby offert au lyonnais : Une soirée à oublier au plus vite.

Les réactions d’après match : 

Journaliste
Commentateur sportif