Loire : comment se porte le marché immobilier ?

Photo d'illustration / DR

Comme chaque année, l’observatoire 2016 des notaires de la Loire vient d’être publié…  Il en ressort principalement que Saint-Etienne est la capitale départementale la moins chère d’Auvergne-Rhône-Alpes. Cela est vrai pour les appartements anciens avec un prix de 900 Euros le mètre carré dans la capitale ligérienne contre 3.600 Euros à Annecy, ville la plus chère, 3.380 Euros à Lyon et 2.190 Euros à Grenoble.

Les prix baissent dans la Loire…

Des villes comme Chambéry, Clermont-Ferrand, Bourg-en-Bresse, Valence et Le-Puy-en-Velay sont aussi devant Saint-Etienne.  Si l’on ramène à l’échelle départementale, là aussi la Loire est la dernière des 12 départements de la grande région… Sur un an, les prix ont reculé de 2,7% dans la Loire. En tête, on retrouve la Haute-Savoie, le Rhône et l’Isère.  C’est dans le sud de la Plaine du Forez que l’on trouve les prix les plus élevés pour les appartements anciens : 1.690 euros le mètre carré. Comptez 1.260 euros dans le Pilat, 870 euros dans le Roannais. Enfin, concernant Saint-Etienne, les quartiers les plus côtés sont Terrasse, Bergson, Carnot, Fauriel, Vivaraise et Tardy.

Wilfried Merle est vice-président de la Chambre des Notaires de la Loire. Il dresse pour nous le bilan de cette année 2016

Pour les appartements neufs, dans la Loire, le prix du mètre carré a progressé de 1,5% sur un an à 2.920 Euros. Le prix médian d’une maison ancienne dans le département est lui de 151.000 Euros.

… et les ventes progressent

Ce qu’il faut retenir également, c’est que les ventes ont progressé. +14% sur un an concernant les appartements anciens, +10% pour les maisons anciennes. Alors, justement, faut-il privilégier le neuf ou l’ancien ?

propos recueillis par Quentin Martel

Photo d'illustration / DR

Rédacteur en chef
Infos matinée