Loire : une rentrée marquée par le COVID et un hommage

école

12 millions d’élèves retrouvent le chemin de l’école ce lundi 2 novembre. Une rentrée marquée par le contexte sanitaire mais aussi l’hommage à Samuel Paty, cet enseignant assassiné dans les Yvelines. 

Retour en classe pour les 12 millions d’élèves de France. Alors qu’Emmanuel Macron a annoncé le reconfinement de la France mercredi dernier, les écoles, crèches, collèges et lycées eux restent ouverts.

Conséquence, il faut désormais une attestation pour emmener son enfant a l’école.

attestation école

Le masque est également désormais obligatoire pour les enfants de 6 ans et plus. A noter qu’à Saint-Etienne, le maire a annoncé distribuer dès ce lundi 4 masques lavables par enfant du CP au CM2.

Du côté du SNES-FSU de la Loire, maintenir les écoles ouvertes malgré le reconfinement est une bonne mesure comme l’indique le représentant départemental Romain Allard :

On comprend le retour en classe, mais on ne comprend pas la faiblesse des mesures. Ce qu’on aurait voulu, c’est notamment moins d’élèves en classe. Avec 30 à 35 personnes dans une classe, on ne peut pas respecter la distanciation physique.

Une minute de silence à 11h

Mais cette rentrée du 2 novembre est surtout marquée par un hommage national à Samuel Paty, cet enseignant assassiné il y a deux semaines dans les Yvelines après avoir montré les caricatures de Mahomet en classe.

Une minute de silence est prévue à 11h dans les établissements scolaires de France. Le temps d’échange prévu entre enseignants a en revanche été supprimé. On le rappelle la rentrée devait au départ avoir lieu à 10h pour permettre ce temps d’échange. Romain Allard lui appelle à le maintenir :

On ne reprend pas le travail après le meurtre de l’un d’entre nous comme si de rien n’était. On est là on fait notre métier. On doit le faire dans de bonnes conditions et on doit continuer à défendre nos valeurs et la liberté d’expression.

L’entretien avec Romain Allard du SNES-FSU 42 est à retrouver en intégralité ici :