Masques, écoles, entreprises : le plan déconfinement d’Yves Nicolin à Roanne

deconfinement-nicolin

Yves Nicolin a présenté mercredi à la presse les grandes lignes du plan de déconfinement de la Ville de Roanne et de Roannais Agglomération. Le maire et président de l’intercommunalité a regretté de ne pas pouvoir imposer le port du masque dans les lieux publics, mais il sera néanmoins obligatoire dans les bâtiments publics et encourage les commerçants et grandes surfaces du territoire à en faire de même. Les services municipaux ont déjà distribué 100 000 masques, en attendant un nouvel arrivage de 35 000 fournis par la Région. Par ailleurs, le stationnement restera gratuit à Roanne jusqu’au 2 juin, alors que le réseau de la Star retrouvera 100% de son activité à partir du 18 mai avec une tarification réduite à 1€ le ticket jusqu’à la fin août pour faciliter l’appoint dans les bus.

Une rentrée scolaire en effectifs limités à partir du 12 mai

Les établissements scolaires de Roanne accueilleront les grandes sections de maternelle et les élèves de CP et CM2 à partir du 12 mai, avec des classes dédoublées pour limiter les groupes à 15 élèves maximum. En intégrants les enfants des personnels soignants et enseignants, des forces de sécurité et en situation de handicap (Ulysse), cela représente des effectifs de 438 enfants pour 110 classes disponibles, encadrés par 900 professeurs des écoles et 100 agents municipaux. Le rectorat a toutefois fait savoir que les parents qui ne feront pas le choix de ramener leurs enfants à l’école à partir du 12 mai ne pourront plus le faire d’ici le 2 juin, date du prochain stade qui pourrait élargir les classes d’âge autorisées à retourner en classe.

Un soutien supplémentaire aux entreprises

En tant que président de Roannais Agglomération, Yves Nicolin a mis l’accent sur le soutien aux entreprises avec un plan pouvant atteindre 5 millions d’euros. Avec un principe clair : accorder une aide forfaitaire de 1000€ aux entreprises (TPE/PME, artisans, commerçants, professions libérales) pouvant justifier de l’aide exceptionnelle de 1500€ accordée par l’Etat. Les sociétés n’ayant pas pu bénéficier de ce dispositif mais dont la situation justifie ce soutien pourront aussi soumettre leur dossier à l’intercommunalité. Autre décision en faveur des bars et restaurants touchés par la crise sanitaire : ils ne seront pas soumis au paiement du droit d’occupation du domaine public pour l’ensemble de l’année 2020.

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne