Meurtre à Fraisses : la nonagénaire violée puis tuée à coups de tournevis

La maison où le drame s'est joué vendredi / Photo ACTIV RADIO

L’affaire du meurtre d’une nonagénaire vendredi après-midi à Fraisses. Le procureur de la République de Saint-Etienne a tenu ce lundi une conférence de presse. Et les détails donnés par Jean-Daniel Régnault sont glauques, c’est le moins que l’on puisse dire.

La victime, une dame de 92 ans, a été tuée vraisemblablement avec un tournevis cruciforme, après avoir été violée. Une autopsie du corps a eu lieu aujourd’hui  à l’Institut médico-légal : une autopsie longue ,qui a débuté à 9h ce matin et qui était toujours en cours à 16h. Elle a révélé une quinzaine de coups portés avec ce tournevis et des sévices sexuels.

Ecoutez les précisions du Procureur :

Le suspect, interpellé dès samedi par le SRPJ, après dénonciation d’un voisin chez qui il était allé boire l’apéritif vendredi à midi, est âgé de 44 ans. Il habite Firminy. Et surtout, il n’en est pas à son coup d’essai. Condamné à 10 ans prison en 2009 pour des faits de viols sur personnes vulnérables, il était sorti en 2014 et faisait l’objet d’un suivi socio-judiciaire qui se déroulait « plutôt bien » jusqu’à présent selon le Procureur. L’individu a donc été présenté au juge d’instruction cet après-midi. Mis en examen pour viol suivi de meurtre, il encourt cette fois la prison à perpétuité.

A Fraisses, les habitants sous le choc

A Fraisses, les habitants que Léa Dusson a rencontrés ce lundi matin avaient bien évidemment appris la nouvelle. Certains connaissaient la victime. Et pour eux, c’est l’incompréhension

La maison où le drame s'est joué vendredi / Photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée