Présidentielle : les candidats boudent-ils Saint-Etienne ?

Photo DR

On est à moins de deux semaines du premier tour de l’élection présidentielle. Et force est de constater que la campagne n’est pas très passionnante dans la Loire et à Saint-Etienne, plus particulièrement. En 2012, les deux finalistes du scrutin, François Hollande et Nicolas Sarkozy étaient venus à la rencontre des Ligériens. Le premier à Saint-Etienne même, le second à Saint-Just-Saint-Rambert.

Les candidats préfèrent les grands meetings régionaux

En 2017, pas l’ombre (ou presque) d’un prétendant à la fonction suprême. Le seul candidat à effectuer un déplacement dans la capitale ligérienne c’est Benoît Hamon. Le candidat PS est attendu ce mardi en fin de matinée, à quelques heures d’un grand meeting régional le soir-même à Lyon. Et c’est bien ça le problème. Les candidats préfèrent les grands meetings régionaux… Médiatiquement parlant, ça attire plus. Ecoutez l’analyse d’une personne neutre. Clément Lacassagne, ancien responsable des Jeunes Républicains du 42. Aujourd’hui il n’est plus engagé nulle part et comme beaucoup, ne sait pas pour qui il va voter

 

« Le fait que G. Perdriau ne soutient pas
F. Fillon, ça a dû joué »

Il faut dire aussi que les candidats n’ont pas de soutiens de poids dans notre département. Cela peut joueur aussi sur la volonté de venir ou pas

Benoit Hamon effectuera donc ce mardi une courte visite à Saint-Etienne avant de tenir un meeting dans la soirée à Villeurbanne. Mercredi soir, c’est François Fillon (LR) qui tiendra un grand meeting régional à Lyon-Eurexpo.

 

Photo DR

Rédacteur en chef
Infos matinée