Procès Marin : au deuxième jour d’audience Marin et l’accusé se sont parlés

Photo ACTIV RADIO / Anthony Verpillon

Deuxième jour d’audience dans le procès de l’agresseur de Marin ce jeudi, à la Cour d’Assises des mineurs de Lyon. Le matin était dédié à l’explication de l’agresseur sur son geste, le soir du 11 novembre 2016.

« Il nous a dit que c’était un coup porté à l’aveugle, ce n’est pas possible »

Pour mémoire, Marin est frappé à deux reprises à la tête avec une violence inouïe, juste pour avoir défendu un couple qui s’embrassait… L’agresseur a, pour sa part, expliqué qu’il avait frappé au hasard… Une version difficile à entendre et accepter pour l’avocat de la maman de Marin, Maître Frédéric Doyez

Ce jeudi après-midi était dédié au récit des faits par Marin, et au degré de handicap que cette agression lui a causé.

Un moment de Justice fort de l’aveu de tous

Incontestablement, la journée de jeudi a été particulièrement émouvante… De l’avis des parties civiles, comme de la défense, il s’est passé quelque chose de fort au cours des débats… Marin et son agresseur ont pu échanger quelques mots lorsque le jeune supporter des Verts a été auditionné pour raconter son quotidien depuis 1 an et demi. Tout le monde était assez marqué à la sortie de la salle d’audience :

Une jeune fille a d’ailleurs éclaté en sanglot juste après avoir franchi la porte. Si l’audition de Marin était particulièrement attendue, les parties civiles et la défense traquaient aussi les excuses de l’accusé. Un exercice difficile et incomplet, de l’aveu même de son avocate, Me Anne Guillemaut :

« Il a formulé des excuses avec ces mots à lui, pas ceux qu’ils m’avaient dit…mais pas suffisamment. Il s’exprime mieux à l’écrit qu’à l’oral ».

Excuses qui ont aussi du mal à passer pour Audrey, la maman de Marin. Elle ne comprend pas que l’accusé ait dit « pouvoir dormir très bient ».

Un moment fondateur selon l’avocat de la mère de Marin, Me Doyer :

« Ils se sont parlés et tutoyer, et Marin a dit à l’accusé « Si je te pardonne un jour, je ne pourrai pas pour autant t’excuser ». Ce à quoi l’agresseur a répondu « J’ai détruis ta vie ».

Me Doyer qui nous confiait en tout cas que le père de l’accusé n’avait pu retenir ses larmes.

Une maman fière et le récit du chirurgien

Ce dialogue entre Marin et l’agresseur fût l’occasion d’un moment suspendu selon Audrey, la maman de Marin :

Ce vendredi, place aux experts. Le neurologue qui a sauvé la vie de Marin devrait être présent, comme l’expliquait ce jeudi après-midi, l’avocat de la mère de Marin, Me Frédéric Doyer :

Troisième et dernier jour de procès ce vendredi. Les experts sont attendus à la barre ce matin. Suivront, les plaidoiries des avocats, les réquisitions et le verdict qui sera rendu vraisemblablement en soirée.

Photo ACTIV RADIO / Anthony Verpillon

Rédacteur en chef
Infos matinée