Saint-Etienne : quatre jeunes en garde à vue après l’intrusion à la permanence du député Gagnaire

Manifestation devant le commissariat central de Saint-Etienne / Photos ACTIV RADIO
Article mis à jour à 17h30, ce jeudi 2 juin

Le 12 mai dernier, plusieurs individus avaient pénétré par effraction dans la permanence du député PS de la Loire Jean-Louis Gagnaire à Saint-Etienne. Ils avaient notamment déployé une banderole en marge de la manifestation contre la Loi Travail.

On a appris ce matin que quatre jeunes, une femme et trois hommes âgés de 24 à 29 ans, ont été placés en garde à vue. Trois ont été interpellés chez eux, le quatrième s’est rendu de lui-même à la police. On leur reproche leur intrusion dans la permanence, mais également des dégradations et des violences contre des policiers.

IMG_1306

Un rassemblement de soutien à ces quatre jeunes a eu lieu ce midi devant le commissariat central, cours Fauriel. Une bonne centaine de sympathisants d’extrême-gauche et de syndicalistes notamment se sont réunis sous la pluie, en scandant « Sainté debout, soulève-toi ». Vers 15h, les manifestants se sont dispersés. Le reportage de Baptiste Ollier

Les quatre jeunes interpellés pourraient être renvoyés devant le tribunal, une fois l’enquête de police terminée. Le député Jean-Louis Gagnaire a confirmé à l’AFP qu’il avait bien porté plainte mais qu’il n’y avait pas eu de dégradations dans sa permanence. Jean-Louis Gagnaire sera notre invité demain dans la matinale à 8h30 en direct sur ACTIV.

3 syndicalistes jugés demain à Saint-Etienne

Dans un communiqué, la CGT s’étonne que ces interpellations interviennent à la veille d’un rassemblement prévu demain, vendredi, devant le palais de justice de Saint-Etienne. Trois jeune syndicalistes, arrêtés en marge d’une manifestation contre la Loi Travail le 31 mars dernier, seront jugés par le tribunal correctionnel pour des faits violences et dégradations.

 

 

Manifestation devant le commissariat central de Saint-Etienne / Photos ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée