Un nouveau dispositif pour lutter contre les violences conjugales lancé dans la Loire

Photo illustration

Une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son compagnon ou ex compagnon en France. Dans la Loire, un nouveau dispositif est mis en place à l’initiative du Planning Familial et de SOS Violences Conjugales 42. Son nom : liens sans violence. 

146 femmes sont mortes l’année dernière en France sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint. Dans la Loire, le planning familial et SOS Violences conjugales 42 ont décidé de mettre en place un nouveau dispositif : liens sans violence. Le but est notamment de privilégier le dialogue pour pouvoir enrayer le phénomène. Laëtitia Mounier est médiatrice familiale au planning familial de la Loire.

Il permet à des couples ou des parents séparés où il y a eu de la violence conjugale de pouvoir avoir l’occasion de faire quelque chose de cette violence. Pour la victime, faire un travail sur elle, pour l’auteur faire un travail sur ces violences. Il n’est pas rare dans le cas de violences conjugales que les deux personnes demandent à se parler pour évoquer notamment le couple ou la parentalité et de le faire dans un cadre sécurisé.

Un dispositif innovant dans la Loire

Et Liens sans violence, c’est aussi un dispositif innovant dans le département puisqu’il ne se concentre pas sur un travail individuel mais bien sur le couple

Jusqu’ici il n’y a pas d’équivalent. Il n’y avait pas d’espaces communs. Ca vient en fait d’une demande de terrain. Des femmes qui voulaient parler à leur conjoint. Elles restent parfois en couple par amour, pour les enfants ou aussi avec l’espoir que ça s’arrête. Mais si la violence n’st pas évoquée, l’expérience montre qu’elle va continuer.

Photo illustration