1er juillet : qu'est-ce qui change ?

1er juillet 2022 à 17h15 par Léa Dusson

ACTIV RADIO

Nous sommes le 1er juillet ce vendredi, une date qui apporte son lot de changements. On fait le point. 



Tickets-restaurant 


Plusieurs nouveautés sont à noter en ce mois de juillet, à commencer par l’abaissement du plafond journalier des titres-restaurant qui repasse à 19 € au lieu de 38. De plus, il n'est plus possible de les utiliser le week-end et les jours fériés.


Autre changement : l'augmentation de 3,5 % du point d'indice des agents de la fonction publique ce vendredi 1er juillet. Ils verront donc leur salaire augmenter.


Dès ce vendredi, les allocations d’assurance chômage vont être revalorisées de 2,9 %. Cette augmentation a été votée ce jeudi par le conseil d’administration de l’Unédic. Une hausse qui concerne 2,1 millions d’allocataires.


Dès ce vendredi, une personne majeure peut changer de nom pour prendre celui de sa mère, de son père ou les deux, si elle ne les portait pas déjà, par simple déclaration à l'état civil.


À partir du 6 juillet 2022, les nouveaux modèles de véhicules fabriqués dans l'Union européenne doivent être équipés d'une boîte noire.



Logement 


Concernant le logement, à partir du 1er juillet, en tant que bailleur non-professionnel, il faudra obligatoirement mentionner certaines informations sur votre annonce. Un arrêté publié au Journal officiel du 22 avril 2022 établit la liste des informations qui doivent obligatoirement figurer sur les annonces de location.


Et puis dès ce vendredi, l'installation des chaudières au fioul est interdite. Une mesure pour réduire l'émission de gaz à effet de serre. Il s'agit de l'installation d'équipements de chauffage ou de production d'eau chaude fonctionnant au fioul, sauf en cas d'impossibilité d'usage d'autres sources d'énergie.


Les appareils déjà installés pourront continuer d'être utilisés, entretenus et réparés, mais des aides financières allant jusqu'à 11 000 € sont prévues pour encourager leur remplacement. Un décret paru au Journal officiel le 6 janvier 2022 fixe ces nouvelles dispositions.


Enfin, un éco-prêt à taux zéro d'un montant maximum de 30 000 € pour financer des travaux de rénovation énergétique est cumulable avec MaPrimeRénov', subvention pour le financement des mêmes travaux, dans des conditions précisées par un décret du 30 mars. Cette disposition entre en vigueur ce 1er juillet 2022.