Les trois motions de censure rejetées à l'Assemblée

25 octobre 2022 à 7h40 par Clara Giannitelli

ACTIV RADIO

Ce lundi, à l'assemblée nationale, les députés votent pour les motions de censure déposées par la Nupes et le Rassemblement National.

Trois motions de censures ont été examinées ce lundi à l’assemblée nationale, suite au recours au 49.3 du gouvernement, pour le budget 2023 et sur le budget de la sécurité sociale. Élisabeth Borne a utilisé l'article 49.3 à deux reprises : jeudi et vendredi dernier. Marine Le Pen, chef du Rassemblement National à l'assemblée, a annoncé que son groupe voterait en faveur de la motion de censure déposée par l'alliance de gauche Nupes contre le budget du gouvernement, en plus de la sienne.

"Parce que l'intérêt national guide ses paroles et ses actes", le groupe Rassemblement National "votera également la motion présentée en des termes acceptables de l'autre côté de l'hémicycle", a expliqué Marine Le Pen.

Insuffisant pour obtenir la majorité

L'ajout des 89 voix du Rassemblement National à celles des 151 élus de la Nupes ne suffira pas à atteindre la majorité absolue de 289 parlementaires, nécessaires pour faire tomber le gouvernement. La droite a expliqué qu'elle ne voterait pas les motions de censure examinées ce lundi pour ne "pas rajouter du désordre au désordre"

Manuel Bompard regrette le rejet de la motion de censure et appelle à élargir les rangs de la Nupes.

"239 voix pour la motion de censure de la Nupes. Il n’aura donc manqué que 50 voix pour censurer le gouvernement. Macron et Borne sont plus faibles que jamais. L’heure est à faire grandir la NUPES pour en finir avec le macronisme et bâtir l’avenir en commun", a twitté le député LFI.

Les trois motions de censure ont été rejetées par les députés de l'Assemblée ce lundi. Concrètement, les textes sur le budget 2023 et le budget de la sécurité sociale sont donc adoptés en première lecture suite à l'usage du 49.3