100 ans après Verdun, 51 "Poilus" recensés à ce jour à Saint-Etienne

22 février 2016 à 15h12 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Il y a 100 ans commençait la bataille de Verdun, la plus importante de la 1ère guerre mondiale. A l'époque, les soldats français et allemands s'apprêtent à vivre 300 jours d'enfer en Lorraine. En 10 mois, le bilan est lourd : 300.000 morts et autant de blessés. La France a lancé hier une année de commémoration. Une cérémonie avait lieu hier matin à Saint-Etienne devant le monument aux morts de Terrenoire.

100 ans plus tard, les archives de la ville de Saint-Etienne se penche sur les victimes stéphanoises : 51 "poilus" recensés pour l'instant. Une liste non exhaustive.
Cyril Longin, historien et directeur des Archives de Saint-Etienne

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/248300902" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Pas impossible qu'on retrouve un jour des restes


La finalité de ce travail de recherche est d'établir des fiches complètes avec le parcours du militaire notamment, bientôt visibles sur le site internet des archives de Saint-Etienne

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/248300604" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Parmi les 51 "poilus" stéphanois, un certain nombre n'ont jamais été retrouvés. Il n'est pas impossible qu'on découvre un jour des restes, ou une plaque militaire.

Sujet signé Marie Dufour