90 réfugiés accueillis sous un mois dans la Loire

29 septembre 2015 à 11h17 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Une centaine d'élus locaux était réunie à la préfecture de la Loire hier après midi à Saint-Etienne. Le but : faire le point sur l'accueil des réfugiés dans le département en présence des maires volontaires, mais aussi des associations, bailleurs sociaux ou responsables de culte. Que faut-il en retenir ? Les 90 réfugiés qui seront accueillis d'ici 1 mois auront bien le statut de réfugiés et non de demandeurs d'asile. Un statut qui permet l'ouverture de droits sociaux : la CMU, les APL par exemple. De même, le titre de séjour est valable 10 ans. Les maires interrogés dont Christophe Bazile à Montbrison semblent rassurés :

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/226069703" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Qu'en pense Raymond Joassard le maire de Sorbiers, ville de 8 000 habitants ?

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/226069737" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

ACTIV RADIO


De son côté, le préfet Fabien Sudry évoque un "défi sans précédent" mais se félicite de la mobilisation des communes. Deux principes doivent être respecter, selon lui : l'équilibre territorial et la qualité d'accueil à travers un suivi social et éducatif.

Le dispositif mis en place par l'état (scolarisation, insertion professionnelle, stage linguistique) prévoit un accompagnement des familles sur 6 mois. Dans la Loire, 150 places d'hébergements sont disponibles.