Agnès Pannier-Runacher : ses enfants associés dans une entreprise liée à des paradis fiscaux

8 novembre 2022 à 17h05 par Clara Giannitelli

ACTIV RADIO

Les enfants de la ministre sont associés à une société pétrolière française, Perenco, anciennement dirigée par leur grand-père. Agnès Pannier-Runacher se défend en répétant que la loi ne l’oblige pas à le mentionner dans sa déclaration d’intérêts.

Selon Disclose, le patrimoine provient de fonds spéculatifs, installés dans le Delaware, en Irlande et à Guernesey, et dans lesquels Perenco détenait aussi des investissements. Les produits financiers, eux, sont déposés dans une banque au Luxembourg, a confirmé Agnès Pannier-Runacher.

La ministre de la Transition énergétique a expliqué qu'elle n’a « pas à déclarer cette structure », puisque la loi n’oblige pas de déclarer les intérêts de ses enfants à la Haute autorité pour la Transparence de la Vie publique (HATVP). Agnès Pannier-Runacher a dénoncé ce mardi des « allégations fausses et calomnieuses » après la publication de cette enquête.

« J’ai pris connaissance ce matin des allégations fausses et calomnieuses publiées par Disclose », et ce sujet « n’a pas de lien avec mes fonctions de ministre », a affirmé la ministre lors de la séance des questions au gouvernement. « Il n’y a donc rien de dissimulé, rien de caché », a-t-elle insisté, affirmant que les opérations visées avaient été réalisées par « le biais d’une entreprise française ».