Agression vendredi soir à Saint-Etienne : Gaël Perdriau prend la parole

21 décembre 2021 à 8h08 par Nicolas Georgeault

ACTIV RADIO

Le patron du Blackbird Café, Enrico Martorina est à l’hôpital. Vendredi soir à Saint-Etienne, il a été victime d’une violente agression. Gaël Perdriau, le maire de Saint-Etienne, s’est exprimé lors d’une conférence de presse lundi 20 décembre à ce sujet.



Les faits


Selon la Police, Cinq individus alcoolisés ont tabassé le gérant du BlackBird Café, Enrico Martorina vendredi soir. Il aurait tenté d’intervenir alors que des échauffourées avaient lieu entre ces derniers et des clients du bar.


Sa fille raconte sa version de l'altercation :


Gaël Perdriau, le Maire de Saint-Etienne retrace la chronologie des faits :




Hospitalisé en urgence 


Enrico Martorina a dû être hospitalisé en urgence. Deux autres personnes ont été blessés. Quatre des cinq jeunes ont été placés en garde à vue et entendus par la police avant d’être relâchés le lendemain de l’agression.


La Police Municipale a assuré que le cinquième suspect devrait bientôt être entendu.


Un rassemblement est d'ailleurs organisé ce mercredi soir en soutien à Enrico Martorina. Le rendez-vous est donné à 18h devant son établissement. Plusieurs centaines de personnes sont attendues.



Un renforcement de la sécurité depuis 2014


Gaël Perdriau a apporté « tout son soutien » au patron du BlackBird et a parlé d’un acte « sauvage » mais aussi « isolé ». Le maire de Saint-Etienne a insisté sur les mesures mises en place depuis 2014, date à laquelle il a pris ses fonctions : « j’ai doublé les effectifs de la police Municipale, triplé les caméras de vidéosurveillance. La Police Municipale est désormais armée : bombes lacrymogènes, flashball, matraques, tazer… » cite-t-il notamment.


Durant la conférence de presse il a notamment pointé du doigt le manque d’effectifs de la Police Nationale auquel doit pallier la Police Municipale.


Gaël Perdriau parle d’un fait isolé :





L'insécurité déjà signalisée


48h avant son agression, Enrico Martorina avait alerté Gaël Perdriau via Messenger qu’il rencontrait des problèmes avec certaines personnes dans le quartier Saint-Jacques (lieu de l’établissement). Il lui a ensuite reproché de n’avoir rien mis en œuvre pour le protéger comme le décrit le post Facebook ci-dessus.


Gaël Perdriau a confirmé ne pas avoir répondu au message mais a indiqué avoir pris en compte ses remarques. Lors de la réunion avec la Police Municipale « Martorina était à l’ordre du jour » et le maire de Saint-Etienne assure avoir « demandé au directeur (de la police ndlr) d’être encore un peu plus vigilant ».