Agriculture : une vague de gel qui fait mal dans la Loire

21 avril 2021 à 9h02 par Léa Dusson

ACTIV RADIO

Une semaine après la dernière vague de gel qui a frappé les agriculteurs, le gouvernement lance un programme de relance. 1 milliard d’euros d’aides financières et d’autres mesures d’urgence vont être mises en place prochainement.


Le Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a annoncé une aide de 15 millions d’euros en plus pour ses agriculteurs. Pour Jean-Luc Perrin, secrétaire général de la FDSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles) de la Loire et agriculteur à Saint-Maurice-en-Gourgois, le montant est important mais pas suffisant :





"Du jamais-vu"


Pour les éleveurs, les pertes seront peu importantes. En revanche, pour certains agriculteurs comme les arboriculteurs et les viticulteurs, 100 % des récoltes sont touchées. La fin de la saison est donc précoce pour bon nombre d’entre eux. Ce désastre agricole s’apparente à un à moment historique et unique comme l’explique Jean-Luc Perrin :





"Le changement climatique est là"


Des événements similaires dus aux aléas climatiques risquent d’arriver de plus en plus souvent selon Jean-Luc Perrin. Et très peu d’agriculteurs sont protégés. Parmi les plus touchés par le gel, il y a les viticulteurs. Seulement 30 % d’entre eux sont assurés. Les agriculteurs demandent une évolution de ce système d’assurance :






 

Les agriculteurs réclament également une irrigation annuelle, en stockant l’eau de pluie pour palier à ce genre d’aléa climatique. Les demandes sont donc nombreuses malgré les mesures de relance annoncées par l’Etat. Le gouvernement a aussi mis en place la procédure des « calamités agricoles », qui sera plus détaillé lorsque la majorité des constats sera donnée.


Sujet signé Louis Lamure