Amiante : Cancer des Ovaires et du Larynx suite à une exposition

19 septembre 2022 à 18h44 par Clara Giannitelli

Logo Anses
Logo Anses
Crédit: Logo Anses

L’expertise sur l’amiante de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail confirme le lien avéré entre les cancers du larynx et des ovaires et l’exposition professionnelle.

L'expertise menée par l’ANSES conclut à une relation avérée entre le risque de survenue des cancers du larynx et des ovaires et l'exposition professionnelle à l’amiante. L'ensemble des éléments scientifiques de cette expertise apportent des éléments en faveur de la création de tableaux de maladie professionnelle dans les régimes agricole et général. Les cancers broncho-pulmonaires et de la plèvre sont actuellement les seuls cancers faisant l’objet d’un tableau de maladies professionnelles en lien avec l’exposition à l’amiante. Ils ne sont cependant pas les seuls cancers pouvant être provoqués par ces fibres : depuis 2012, le Centre international de recherche sur le cancer considère que le lien causal entre les cancers des ovaires et du larynx et l’exposition à l’amiante est avéré.

D’après les données fournies par la Caisse nationale d’assurance maladie, seules cent-trente demandes de reconnaissance du cancer du larynx en maladie professionnelle associée à l’exposition à l’amiante ont été examinées entre 2010 et 2020. Durant cette même période, six demandes de reconnaissance de cancers des ovaires ont été déposées.

Vers une reconnaissance ? 

La création de tableaux de maladie professionnelle dans les régimes agricole et général faciliteraient la reconnaissance et la prise en charge de ces deux maladies. Cette reconnaissance apparaît d’autant plus importante que les patients, comme les médecins, ne font souvent pas le lien entre la survenue de ces cancers et l'exposition à l’amiante.

« Actuellement, il est déjà possible de faire reconnaître ces cancers en tant que maladie professionnelle, mais cela demande à la victime d’apporter la preuve du lien entre le cancer et son travail. Ces conditions sont bien plus restrictives qu’avec un tableau de maladie professionnelle. » explique Alexandra Papadopoulos, chargée de projet dans l’unité Évaluation des risques liés à l’air et coordinatrice de l’expertise.

 Il appartient désormais à l’État de décider de la création de ces tableaux, dans les régimes général et agricole, après avis des commissions de maladies professionnelles, explique l'ANSES.