Anderlecht-ASSE : faible enjeu, forte pression

8 décembre 2016 à 10h30 par Timothée Maymon

ACTIV RADIO
Saint-Etienne a atteint l'un de ses objectifs de la saison en se qualifiant pour les 16ème de finale de l'Europa League. Et dans le contexte actuel, décrocher la première place du groupe en Belgique peut paraître anecdotique. En revanche, montrer un autre visage dans le jeu que ces dernières semaines est une nécessité.

Finalement, Christophe Galtier avec cette rencontre dénuée de notion de match « couperet » bénéficie d'un sursis ; un nouveau non-match ce soir n'impacterait pas fondamentalement le bilan de la première moitié de saison des Verts. En revanche, retrouver un fond de jeu, ne serait-ce que correct, est une urgence. Ce déplacement en Belgique loin des problèmes nationaux pourrait être le théâtre idéal pour permettre aux Stéphanois de se lâcher, de retrouver un plaisir qui semble avoir disparu au fil du temps sur les pelouses de Ligue 1. La prestation navrante de dimanche à Rennes en est la preuve.

Certes, l'ASSE peut accrocher au profit d'une victoire (ou d'un nul avec deux buts inscrits ou plus) la première place du groupe C synonyme de tirage au sort supposément plus clément lundi prochain (les Verts recevraient au match retour et éviteraient les équipes reversées de la Ligue des Champions). Mais l'ASSE devra surtout retrouver de l'allant, de l'enthousiasme au risque de se plomber une saison encore honorable à ce jour.

La conférence de presse d'avant-match :


[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/296720703" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/296719527" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]